Manger AU Vietnam : Littérature-Souvenir, Regard Touristique ET Lecteurs de Clubs de Lecture Dans Le Mouvement la Beauté de L’Humanité de Camilla Gibb

Hannah McGregor, candidate au doctorat
École d’anglais et d’études théâtrales
Université de Guelph

Cet article examinera les représentations du tourisme et de la culture « étrangère » du Vietnam dans le roman de Camilla Gibb de 2010, The Beauty of Humanity Movement, à la lumière des affirmations de Gibb selon lesquelles le livre a été activement façonné pour répondre aux attentes d’un lectorat du Book Club. Le roman se déroule dans le Hanoï contemporain et se concentre sur trois personnages : Hung, un fabricant de pho âgé ; Tu’, un jeune guide touristique ; et Maggie, une conservatrice née à Hanoï, élevée aux États-Unis et résidant maintenant dans sa ville natale. Basé sur les voyages de l’auteur au Vietnam, le roman peut être lu comme une forme de tourisme littéraire qui produit des « représentations qui deviennent à leur tour des marchandises (souvenirs) » de la culture représentée (Zilcosky 10). Le récit relie l’histoire de Hung de la fabrication de pho ad hoc, le mystère de l’art perdu du père de Maggie et l’image marchande et mondialisée du Vietnam produite par la scène artistique contemporaine de Hanoï. Via la figure de Tu’, le roman explore également l’industrie touristique vietnamienne florissante, y compris la perception des touristes occidentaux du Vietnam non pas comme un lieu « réel », mais comme un miroir du désir occidental, dans lequel « Nos regards ne parviennent pas à aller au-delà de nous-mêmes ». » (Alneng 482). Mon article mettra en avant les luttes du roman pour compliquer la catégorie de la littérature-souvenir à travers son traitement complexe du statut marchand des œuvres d’art, tout en soulignant comment la fixation sur la nourriture en tant que forme de culture assimilable (ou digestible) produit finalement une image du Vietnam que les lecteurs du Club de lecture peuvent consommer comme « l’épice authentique » de la différence culturelle (Ahmed 118).

Ouvrages cités
Ahmed, Sara. Rencontres étranges : les autres incarnés dans la post-colonialité. Londres et New York : Routledge, 2000. Impression.
Alneng, Victor. « ‘Qu’est-ce que c’est qu’un Vietnam ?’ : les fantasmes touristiques et la colonisation pop du (le) Vietnam (la guerre). » Critique d’Anthropologie 22.4 (2002): 461-489. La toile. Journaux sages. 5 septembre 2010.
Gibb, Camille. Le Mouvement de la Beauté de l’Humanité. Toronto : Doubleday, 2010. Imprimé.
Zilcosky, John. « Écrire un voyage. » L’écriture du voyage : la poétique et la politique du voyage moderne. Éd. Jean Zilcosky. Toronto : U Toronto P, 2008. 3-14. Imprimer.

Comments

No comments yet. Why don’t you start the discussion?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.